La Chapelle Notre Dame Du Mont

La Chapelle Notre Dame du Mont, fut érigée en l’an 1415.

Un preux chevalier, sans doute Edmond de L’Anguille, qui fuyait le champ de bataille de Crécy, se perdit pendant une tempête dans les forêts qui couvraient alors les collines s’étendant de Samer à Affringues et s’y endormit épuisé de fatigue, n’attendant que la mort; pendant son sommeil, la Sainte Vierge lui apparut, lui apportant réconfort et courage.

Au réveil, il trouva un chemin nommé encore de nos jours « Chemin de Notre Dame de Bourniselle ». Il y fit élever, en guise de remerciement, une chapelle en l’honneur de la Vierge.

LE PASSE, qui demeure très mal connu: nous pouvons toutefois affirmer que le Pape Clément XI l’enrichit de plusieurs indulgences plénières, les bulles étaient encore à la chapelle en 1770.

En 1793, la révolution française bat son plein. On installe à Nielles le culte de la « déesse Raison ». Les Saints et Saintes de l’église sont brûlés. La statue de « Notre Dame » échappe à cette parodie sacrilège; le citoyen Philippe Bouvard, irrité de cette mesure inique, alla pendant la nuit prendre l’image sainte et la cacha chez lui, le plus secrètement possible. Il la cacha jusqu’en 1797, date à laquelle l’église catholique reprit ses prérogatives. La statue fut alors placée sur le Maitre Autel jusqu’en 1856.

Avril 1856, l’abbé Charles LEGIER, curé de la paroisse conçoit l’idée de reconstruire la Chapelle sur le mont BARRE. Elle avait été détruite à la pioche par les révolutionnaires. Il fait appel à la générosité des ses paroissiens qui y répondent bien volontiers; il consulte ensuite l’évêché qui qui pense qu’il est plus convenable de bâtir la chapelle à côté de l’église, ce qui fut fait. Ainsi la seconde nef est construite et donne asile à la « madone ».

1891, l’abbé Stanislas Bailleul décide de changer les autels latéraux afin de les assortir aux lambris posés antérieurement. Il reconstruit en même temps la chapelle à son emplacement originel et y replace l’ancien autel de style Louis XV, (autel actuel en place). Le 26 juillet, le Vicaire Général LELEU bénit la chapelle en présence de 3000 personnes. Les paroisses voisines s’associent en déployant bannières et oriflammes. Le cantique de Notre Dame que nous connaissons fut composé pour la circonstance. En 1948 M. l’Abbé TILLIETTE restaure la toiture ainsi que la voûte. La foule se recueillit encore une fois pour prier la « Madone » (800 personnes).

L’ACTUALITÉ.

Voici près de 5 siècles que la statue de Notre Dame du Mont domine et protège notre village….elle a vu épidémies et guerres. Nos ancêtres l’ont invoquée.

Aujourd’hui nous nous devons de rénover ce sanctuaire auquel nous sommes liés, par une grâce accordée ou par le souvenir ou encore une dévotion profonde.

Elle fut rénovée il y a quelques années par Muriel Coppin et Karine, qui ne ménagèrent pas leurs efforts, donnant sans compter leur temps et…..leur sueur.

Un magnifique point de vue attend les visiteurs qui voudront se donner la peine d’emprunter le sentier qui y mène.